Le symbole de tous les Français : instrumentalisé ?

Un drapeau Bleu, Blanc, Rouge chacun à sa fenêtre ! Vive le patriotisme ! Mais c’est oublié, encore dernièrement et il y a quelques années avant 1997 et jusqu’en 2008 où François Hollande était Premier secrétaire du Parti Socialiste, qu’au sein de ce parti le drapeau national n’était pas le bien venu, au même titre d’ailleurs que les mots République, Nation, Souveraineté. Ces symboles et mots forts de la France des lumières étaient laissés au Front National. Les adhérents du PS n’osaient plus les utiliser tellement ils servaient de repoussoir et d’oripeaux appartenant à ce mouvement.

Tout était fait pour qu’ils inquiètent et fassent peur autant que le FN afin que les électrices et électeurs votent PS ; car les dirigeants de ce parti croient toujours que leur chance de rester au pouvoir est la montée de l’extrême droite. Puis la droite avec Sarkozy a utilisé notre symbole national dans ses meetings pour le récupérer sur la marge idéologique du FN. Pendant  ce temps dans ceux du PS  les seuls drapeaux que l’on voyait étaient roses, logo compris, et européens. Rares étaient les drapeaux de notre Nation tenu par une militante ou militant.

 20110828-Université-dété-PS_3             hollande-acclame-a-vincennes_934310          venez-nombreux-bercy-le-dimanche-29-avril-pour-soutenir-francois-hollande.

Est-ce que les mots d’ordre d’aujourd’hui ne risquent-ils pas de conduire à une autre servitude ? Cela me fait penser de la façon dont à été utilisé notre drapeau pendant la guerre de Libye où Bernard-Henri LEVY (BHL) a instrumentalisé celui-ci.

Ainsi il annonce au président SARKOZY, dès son retour de la ville rebelle de Benghazi, en mars 2011 : « Le sang des Libyens éclaboussera le drapeau français qui flotte sur Benghazi. Si ça se trouve, ce drapeau sera leur linceul». Le philosophe réitéra son invocation du drapeau, lors d’un entretien radiodiffusé pour tenter d’emporter le soutien des Français dans cette entreprise militaire. BHL convoque donc le drapeau national pour sensibiliser les Français au drame libyen et leur rappeler implicitement que la France serait le pays des droits de l’homme, de la défense universelle de la liberté… et que le fait de laisser notre drapeau taché du sang des rebelles serait une capitulation de nos valeurs, une sorte de défaite en rase campagne de nos propres idéaux. Force est de constater que la France, qu’elle soit révolutionnaire ou du 3e millénaire, reste sensible à cette geste nationale qui confine ici au récit de propagande au sens littéral du terme, puisque le mot « propagande » signifie tout simplement une action visant à propager la foi. Serait-ce la préfiguration d’un nouveau concept : le patriotisme humanitaire armé ? »

(D’après Derdaelle Elodie, 2011, page 15, Maître de conférence de droit public, Nancy 2 http://www.droitconstitutionnel.org/congresNancy/comN1/derdaeleT1.pdf)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s