DANGER POUR NOTRE NATION !

Les événements sanglants et horribles des 85 morts de Nice et l’assassinat d’un prêtre, symbole de nos racines chrétiennes me rendent encore plus inquiet qu’auparavant. Les mesures prises par les dirigeants du pays,  si certaines sont nécessaires, ne sont pas suffisantes, oh! Combien ! En 1998, j’écris un texte en texte sur l’éducation populaire qui au sortir de la dernière guerre devait  combattre l’extrémisme issu du nazisme et les extrémistes à venir.  Envoyé à la presse écrite cette année là, je n’ai jamais eu de réponse. A cette époque, j’averti le Maire du Havre et sa première Adjointe sur les dangers des extrémismes. Aujourd’hui, j’essaye sur les réseaux sociaux et autres, rien n’y fait !

Est-ce donc que les tenants du pouvoir politique, économique et médiatique veulent, comme je l’écrivais, que se répète continuellement, subrepticement une autre  Shoah, une catastrophe non seulement physique mais aussi  une pollution pseudo culturelle et intellectuelle (un vortex de plastiques et d’objets numériques), cette fois-ci non seulement avec le juif, mais aussi le noir, l’arabe, le blanc, le jaune  indistinctement de la race par des ghettos dans les nations et des nations ghettos sur la planète par un communautarisme  décervelant, rendant caduque les échanges sauf pour les affaires ?

L’absolutisme politique et religieux, présent partout dans le monde est source d’ingrédients pour cette nouvelle Shoah et ce dernier est le bras armé du capitalisme qui a besoin de dompter les peuples et les Nations pour mieux les assouvir. C’est ce qu’a fait Hitler par l’idéologie du national-socialisme, c’est ce que fait le néo-libéralisme avec l’arme de l’islamo-fascisme pour assouvir les Nations du monde.

Une question se pose alors. Pourquoi et pour quelles raisons la FRANCE bombarde les irakiens et les syriens ?

Pourquoi ne relève-t-on pas que l’Italie, l’Espagne, le Portugal, la Grande-Bretagne et les pays nordiques ne subissent pas d’attentats terroristes de Daesh car ces pays ne font pas la guerre aux sunnites. Avec mes amis, je suis persuadé que si la France cesse les bombardements dans ces pays, il n’y aura plus de motifs pour certains sunnites de se venger en France.

Les guerres civiles en Irak et en Syrie ou en Afghanistan sont le problème des peuples de ces pays et l’intervention de l’Occident vise à soutenir une des parties comme ce fut le cas de l’Allemagne nazi et le fascisme italien pendant la guerre d’Espagne ou de la France en Afrique.

Que la France cesse de jouer les gendarmes avec une petite casquette et l’on pourra observer si les attentats se poursuivent. Si c’était le cas alors le problème se poserait mais sur d’autres bases. Préférer la paix et la négociation n’a rien à voir avec un esprit munichois car daesh n’a pas les moyens d’envahir notre pays. En attendant, maintenir la terreur peut permettre d’éviter que le peuple et la Nation se soulève contre la politique interne.

Il y a DANGER.

Si nous ne préservons pas notre Nation (et d’autres) dans ses fondements laïcs et culturels (qui heurtent daesh, mais aussi la globalisation capitaliste) pour fonder les citoyennes et citoyens de France et du monde, nous continuerons cette troisième guerre mondiale qui a  débuté. Elle est déjà faite de conflits de petite et moyenne intensité et de guerres civiles que nous connaissons depuis 50 ans avec encore plus d’envergure et d’étendue aujourd’hui. C’est la guerre permanente chère à Hitler dans « mein Kampf » (livre public depuis peu !!!), reprise en théorie par les économistes de la globalisation en tant que le capitaliste est une « destruction créatrice » comme le théorisait Schumpeter[1]. Pour que cela n’arrive pas, notre pays, notre nation, (qui doit être éradiquée par daesh et les « globalisateurs » financiers) peut montrer l’exemple pour les autres peuples de la planète.

S’il y a volonté politique, en trois ans, nous pouvons avoir un début de  renversement idéologiquement  des courants extrémismes de tout bord.

Je propose pour cela quatre solutions (les seules possibles, les autres c’est de la rhétorique somnambulesque) de grande envergure en plus de la culture et des moyens de sécurité :

  1. Favoriser la conscience et spiritualité laïque et l’honneur de la Patrie à l’école primaire, dans le secondaire et l’Université.
  2. Mettre en place un Ministère de l’Éducation Populaire pour donner les moyens à  « l’animation socioculturelle et au travail social » de reconquérir tous les quartiers de nos villes.
  3. Mettre en place un service emploi formation autour d’une économie circulaire en priorité dans les quartiers de villes où le chômage atteint des sommets. Obligation légale  sera faite aux entreprises des bassins d’emplois d’investir dans cette économie en fonction de leur chiffre d’affaire. Nous sommes dans un pays riche et nous avons tous les moyens pour mettre en œuvre ces solutions qui doivent dépasser les clivages politiques.
  4. Mettre en place dans chaque commune et région des cahiers d’exigences et élire des délégué(e)s de l’arc républicain pour travailler à une nouvelle constituante. Exclure des ces délégué(e)s, non la politique, mais toutes celles et tous ceux qui font profession de la politique[2].

The Wall, création des Pink Floyd contre la guerre due au Nazisme.

 

 

 

 

 

 

 

[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/Destruction_cr%C3%A9atrice

[2] Je ne pense pas à une constitution de type collectiviste, mais bien plus démocratique à l’image de celle  d’un pays proche et capitaliste : la Suisse.