Pour que la Poste du Havre port ne disparaisse pas ! Lettre ouverte au Directeur Régional de la Poste de Haute Normandie

 

colère

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Armand LEGAY  à Monsieur Jean Philippe POMA,

Directeur du réseau La Poste

76600 LE HAVRE de Haute Normandie

6, Bd de la Marne

76035 ROUEN CEDEX

Au Havre le 30/01/17

Monsieur,

En réponse à votre courrier du 17 janvier dans lequel vous dites avoir examiné avec attention notre pétition, aux noms des pétitionnaires, j’ai le regret de constater que vos propos ne répondent aucunement à nos demandes. En effet, dans votre premier paragraphe vous écrivez que « Sur le bureau de Poste du Havre Les Halles auquel vous faites référence des investissements ont été réalisés pour rendre l’accueil beaucoup plus fluide. »

Si vous avez lu notre texte et celui du courrier au Maire du Havre nous ne faisons aucunement référence à l’agence postale des Halles que nous ne citons qu’une seule fois. Plutôt que d’investir sur cette agence de façon péremptoire en provoquant la mort prochaine de notre bureau Havre Port, la consultation des habitants eût été préférable. Vous ne l’avez pas faite car vous connaissiez la réponse positive d’une éventuelle enquête sur le maintien de cette dernière en relation avec celle des Halles.

Par ailleurs, vous nous expliquez des délais d’attente courts aux Halles qui, selon des experts que vous ne nommez pas, contrediraient ce que vit le public des quartiers allant dans cette agence. Comment se fait-il alors qu’après votre investissement tout numérique sur cette agence qu’une partie de la clientèle ait rejoint celle du Havre Port ?

Dans votre argumentaire vous ne citez toujours et toujours que l’agence des Halles qui n’a rien à voir avec la pétition pour le maintien de celle du Havre port. Vous parlez de prestataires externes. Vous savez aussi bien que nous qu’une expertise est toujours orientée en fonction du commanditaire. Renseignez vous et vous verrez que sur 40 expertises sur un même sujet avec des commanditaires différents, 50% sont pour, 50% sont contre.

Vous souhaitez offrir   « des points de service aux horaires élargis pour les clients citadins (…) travaillant tard, avec des trajets travail-domicile parfois un peu longs. Cette solution passe par des partenariats conclus avec des commerçants sous la forme de Relais Poste Urbains. » Vous précisez qu’un « relais Poste Urbain sera mis en place au Havre Port au premier semestre 2017 » chez un commerçant. Pourquoi nos quartiers de personnes aux tempes grises en majorité (La Silveréco) doivent-ils être les « cobayes » de ce système pour actifs du XXIème siècle ?

Vous ne parlez pas des prestations qui disparaîtront et qui étaient assurées par l’agence du Havre port que vous avez supprimées petit à petit et que vous avez reléguées aux Halles centrales. D’autre part, nous savons que vous êtes en tractation commerciale avec le « Carrefour City », 156, rue de Paris à 500 mètres de l’agence Havre port. Sans doute n’avez-vous pas trouvé de commerçant plus proche et coopératif, bien sûr ! Quant à votre argument  « clients citadins ayant des besoins particuliers en termes d’accessibilité (travaillant tard, avec des trajets travail-domicile parfois un peu longs) » que faite vous des autres dans des quartiers qui vieillissent : Personnes âgées, handicapé.e.s, mamans avec enfants, commerçants, prestataires de service à domicile, etc…

Vous dites par ailleurs dans ce Relais Poste que vous préconisez  que « Les habitants du quartier pourront également venir retirer leurs « instances » courrier et colis, ce qui constituera d’ailleurs un service supplémentaire par rapport à la situation actuelle ». Et même si les habitants prennent leurs colis tout en faisant leurs courses, comment transporter tout ceci sur 500 mètres et à pied ?

Vous avez détruit en catimini une situation alors que ce bureau du Havre port donnait toutes les satisfactions au public, il y a encore quelques mois. Nous n’avions pas besoin d’aller aux Halles pour retirer nos colis et autres envois. Aujourd’hui encore c’est prés de 100 personnes par jour qui fréquentent cette agence, autant que la Poste d’Octeville quant d’autres bureaux de ville ont une moindre fréquentation et ne sont pas menacés. Subrepticement dans ce bureau du Havre port, nous avons pu constater aussi que les employé.e.s étaient plus ou moins punis par l’ambiance du public entretenue par votre nouvelle organisation. Est-ce volontaire ?

Quant à votre argument de maintenir le distributeur de billets à sa place actuelle pour les habitants des quartiers, c’est vraiment le moindre que vous puissiez faire ! Ces habitants ne sont pas les seuls à l’utiliser ce « DAB ». Pour la première fois vous faites référence au tourisme en utilisant le terme « croisiéristes ». D’un point de vue économique, votre organisation va à contre sens. Elle n’est pas valable car en faisant disparaître l’agence du Havre port et ses services de « Banque Postale » qui existaient encore il y a peu, vous participez à l’appauvrissement des quartiers (du quai Southampton) ; ce qui est un non sens quant au projet touristique du Maire du Havre et à l’économie de notre Ville. Avez-vous pris en compte le projet de grande envergure prévu jusqu’en 2022 et que nos quartiers sont aussi classés UNESCO ?

Vous donnez en exemple que votre investissement aux Halles centrales va permettre à La Poste d’accueillir  « dans ses équipes, une nouvelle fonction de conseiller bancaire. Ce conseiller sera dédié aux professionnels et aux commerçants du quartier pour les accompagner dans leurs projets de type bancaire. De plus, l’emploi de conseiller courrier-colis auprès des professionnels du quartier jusqu’à présent à mi-temps est maintenant passé à temps plein. »

Penser aux commerçants des Halles, les banques situées sur la place l’ont déjà fait, c’est donc un plus tout simplement, « normal » et qui ne vient en rien remplacer ce qui existait au Havre port, il y a encore peu de temps. Il suffisait de prendre rendez vous au Havre port pour voir un conseiller.e au sein de l’agence. Nous ne sommes pas tous des commerçants ! Vous réinventez l’eau chaude sans autant aller vers un progrès économique !

Reconnaissez donc votre erreur d’investissement sur ce local des Halles! A l’agence du Havre Port dont la SCI BP Mixte, filiale de la Poste IMMO est propriétaire, c’est à cet endroit que vous auriez dû partager cet investissement pour une complémentarité digitale et physique, au service de « tous les publics » entre ces deux lieux Port et Halles, tout en travaillant à l’assentiment de votre personnel. Rien n’aurait empêché que des commerçants participent alors à cet effort. Ce qui n’est pas le cas d’après notre « petite enquête, indépendante » !

Vous terminez votre lettre en précisant que ce point de contact chez le commerçant (Carrefour city ?) « sera bien sûr accompagnée par une campagne de communication et d’explication. Des sondages auprès des clients par des organismes comme BVA sur les premiers Relais Poste Urbains installés depuis plus d’un an dans d’autres régions font état d’une excellente satisfaction des clients.» C’est sans doute le cas dans des lieux où il y avait absence de vos prestations ou suppression depuis longtemps (à la campagne par exemple). Pour autant, vous mettez maintenant les bœufs après la charrue. Est-ce un manque d’études préalables qui vous fait proposer cela ?

Nous appelons cela une campagne de formatage des cerveaux. Sommes-nous les bœufs ? D’autres solutions existent. Reconnaissez-le !

Recevez, Monsieur, l’expression de nos salutations distinguées.

clip_image002

Pour les pétitionnaires

Armand Legay

Publicités