La Nation en danger

 

La Nation en danger

Notre Nation en tant qu’être et corps social est malade et en danger. En 40 ans de pouvoir voilà ce que les professionnels de la politique et tous les partis  ont réussi : la liquidation de notre pays sur l’hôtel de la finance. Les faiseurs d’opinions nous disent que nous sommes à un clivage, un basculement, un enterrement des vieux partis pour faire de la politique autrement, un renouveau. Effectivement le débat Macron-Lepen du mercredi 3 mai 2017 en est la preuve.  L’invective, l’insulte, le mensonge voilà ce qui était surtout présent, autant chez l’une que chez l’autre de manières différentes. Ils ont montré par leurs programmes et leurs hargnes continus le délitement de la France. Aucun  d’eux n’est à l’image de notre pays, de son histoire et de  la souveraineté comprise  et nécessaire à notre Peuple. Pour moi cela sera le vote blanc contre cette élection présidentielle (dont je veux la suppression) qui est un outil de soumission du peuple !b_1_q_0_p_0

La suite et les législatives feront que chaque député.e rentrera dans un moule formateur et deviendra à son tour un ou une professionnelle de la politique. Pour s’en rendre compte, il suffit d’analyser les carrières de celles et ceux qui sont déjà passés par là. A part quelques exceptions…, ils n’ont jamais démissionné en bloc, à ce que je sache !

Le seul renouveau dans tout cela, c’est l’utilisation des extrémismes religieux et politiques. Pour ces élections  c’est le FN. Une hydre, un épouvantail de la Haine élaborée historiquement depuis 1983 par Mitterrand, le PS et ses instances actuelles, Hollande compris pour rester au pouvoir, pour en faire comme l’a dit Macron de MLP lors de ce débat : « la grande  prêtresse de la peur » afin de manipuler les masses dans cette continuité néolibérale historique et mettre au pouvoir  à la tête du pays, un homme en collusion avec la finance internationale. Tous les partis, peu ou prou,  ont cautionné cela !

Malgré ces temps sombres c’est de cette Nation pour autant dont nous devons être fiers par son histoire. Cela a commencé, non pas à l’époque de Jeanne d’Arc, mais dès le néolithique par des conquêtes et guerres pour le contrôle de futurs territoires qui ont fait la géographie de la France. Cet être qu’est notre Nation subissant le règne de vieilles conventions d’avant 1789 et des puissances économiques capitalistes issues du 19éme siècle que l’on croit modernes fait qu’il est inévitable que se produise une éruption « déstruction-construction » de forces politiques qui respectent ou ne respectent pas la vie et le sens commun. En ce sens, il y a explosion et bouleversement (révolution ou contre-révolution) qu’en tant que phénomène de masse ; mais ce phénomène psychique (négatif ou positif) ne l’est pas dans la tête d’une majorité d’individus (pour l’instant) qui se soumet consciemment ou inconsciemment à ces puissances supérieures et met son pouvoir à leur service. Cela fait partie de ce corps social et de sa culture (avec ses contradictions et antagonismes) qu’est la France. Ira-t-on vers des conflits graves ou vers  le vivre ensemble ?

Tout dépendra de la manipulation de l’opinion par les mass-médias et les professionnels de la politique.

Pour notre respect et notre souveraineté, partisans de la paix pour une vie meilleure travaillons à un nouvel espoir : Une autre constitution du peuple, par le peuple et pour le peuple pour tous et toutes  les citoyen.nes de l’arc républicain en excluant tous les professionnels de la politique qui nous ont mis dans cette chienlit.  Il nous faut à coup sûr une éducation populaire performante du XXIe siècle associée au symbolisme national par  un combat éducatif laïc et social. Former des citoyen.nes du futur et construire un large consensus est un enjeu majeur en ce qui concerne l’élaboration et la transformation par les citoyen.nes, des institutions de la République et de leurs contenus et ainsi réinventer une véritable démocratie nationale.

C’est un devoir pour que notre Nation telle que définie à l’article 3 de la déclaration des droits de l’homme de 1789 perdure : « Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément. » L’hérédité royale est devenue  ainsi par cet article l’hérédité du Peuple ! Cet héritage nous appartient !

 

Signez la pétition pour une constituante !

http://votes.website-montpellier.fr/

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s